Organe féminin, le vagin est une énigme.

Organe féminin ?

Les organes sexuels féminins sont internes, cachés, il est donc difficile d’en avoir une représentation éclairée.

J’anime des cercles de parole de femme sur le thème de la sexualité. J’ai pu constater la difficulté pour ces femmes d’avoir une idée, concrète de leur vagin, organe féminin par excellence.

Le vagin est l’espace qui permet le lien entre l’extérieur et l’intérieur.

Il semble qu’il est investi émotionnellement par de fausses représentations.

Sauriez- vous répondre à ces questions ?

Quelles sont les fonctions du vagin ?

Quelle forme a-t-il ?

Est-il sensible ?

Est-il secrétant ?

L’hymen fait-il partie du vagin ?

Pourriez-vous dessiner un vagin ?

Je vais essayer de répondre à ces questions afin de faire tomber ou pas, les tabous concernant cette partie du corps spécifique à l’anatomie féminine.

organe féminin

Organe féminin : le vagin

Les fonctions du vagin :

Permet l’écoulement des règles.C’est en général à partir de ce moment là que la jeune fille prend conscience qu’il existe.

Permet la pénétration du pénis au moment du coït

Permet le passage du fœtus lors de l’accouchement

Le vagin joue un rôle important dans la reproduction . En particulier l’intromission du pénis, l’éjaculation et le dépôt du sperme dans le vagin caractérisent sa fonction. Le vagin, ainsi que le clitoris et le pénis sont les régions du corps qui sont les plus stimulées au cours des activités sexuelles, favorisant ainsi indirectement le coït vaginal hétérosexuel.

Quelle forme a-t-il ?

A l’état normal c’est un tube aplati sur lui-même de 8 à 10 cm de longueur

Les muscles lisses formés de deux couches, l’une circulaire et l’autre longitudinale qui le composent lui permettent de changer de forme facilement (coït, accouchement),

Est-il sensible ?

Il est peu innervé,ceci est préférable dans la mesure où c’est un lieu de passage. Celui du pénis au moment du coït, celui du fœtus au moment de l’accouchement.

Sa sensibilité est en lien avec les piliers du clitoris qui l’entourent en interne(voir article sur le clitoris).Plus le clitoris sera stimulé, plus le vagin sera lui aussi sensible lors de la pénétration.

Le col de l’utérus , au fond du vagin peut lui aussi participer à la sensibilité du vagin. L’érogénéité du vagin proviendrait en fait de la stimulation indirecte du clitoris. Une étude récente par imagerie confirme que la pénétration dans le vagin entraîne des pressions et des mouvements de la partie interne du clitoris. Le col de l’utérus , au fond du vagin peut lui aussi participer à la sensibilité du vagin

Est-il secrétant ?

Comme toute muqueuse, la surface du vagin est naturellement humide.

La muqueuse est capable de se lubrifier lors de l’excitation sexuelle, par transsudation.

Les cellules de la muqueuse vaginales sont alimentes en sang, au fur et en mesure de leur division elles s’éloignent du tissu conjonctif pour se rapprocher de la surface. Se faisant elles se déshydratent, rétrécissent, durcissent jusqu’à se desquamer, elles forment les sécrétions vaginales.

L’hymen fait-il parti du vagin ?

Le vagin est relié aux organes qui l’entourent par du tissu conjonctif : urètre et vessie au dessus de lui, rectum et anus vers le bas.

Il communique avec l’extérieur par un orifice, l’ostium, qui débouche au niveau de la vulve. L’ostium est quelquefois bordé d’un repli muqueux qui forme l’hymen.

La virginité, chez la femme, est traditionnellement associée à la présence de l’hymen, membrane qui obture de façon incomplète l’entrée du vagin et se rompt lors des premiers rapports sexuels ou indirectement lorsqu’elle est soumise à des efforts mécaniques suffisants, par exemple lors d’activités physiques. L’absence d’un hymen n’est donc pas nécessairement due à une pénétration vaginale. Après déchirure, cette membrane cicatrise en laissant à sa place les « caroncules hyménéaux ».

Organe féminin, le vagin est une énigme

organe feminin : le vagin une énigme

Lorsqu’on a demandé à l’artiste conceptuelle Reshma Chhiba, 30 ans, de concevoir une œuvre d’art pour une ancienne prison de femmes de l’époque de l’apartheid, où Winnie Mandela fut incarcérée deux fois, elle y a vu une occasion de lancer au monde un message sur le véritable pouvoir des femmes
Cette jeune hindouiste pratiquante a inventé un « Yoni » sonore. Le mot désigne le vagin, ou la vulve, en sanscrit, la langue des textes religieux hindous.
Il s’agit d’un tunnel de 12 mètres de long, réplique d’un canal vaginal. L’entrée est bordée de minces bandes noires soyeuses qui évoquent les poils pubiens. L’intérieur est tapissé de velours capitonné d’un rouge éclatant.

Pouvez-vous dessiner un vagin ?

Cette demande peut sembler facile de premier abord.Cependant elle soulève de nombreuses difficultés. Le vagin n’est pas un organe simple à représenter, il est caché, change de physionomie selon ce qu’il s’y passe à l’intérieur. Et c’est justement cet intérieur qui est le lieu de si nombreux fantasmes dans la mémoire collective. Le vagin denté représenté dans toutes les cultures anciennes, le continent noir pour la psychanalyse freudienne, le saint Graal pour l’amoureux éperdu, la monnaie d’échange dans les cultures où la femme et le mariage régissent l’économie locale.C’est un lieu qui demande à la femme d’accepter d’être pénétrée, ce qui pourra amener l’expérience de la fusion avec l’autre ou l’intrusion si la relation sexuelle n’est pas consentie(viol).

Ainsi, qu’elle charge émotionnelle le vagin porte-t-il pour soi ?

La question est ouverte et les réponses multiples en fonction de l’histoire de chacun, que l’on soit femme ou homme. Pour vous même, que vous inspire cet article ? Avez-vous découvert des éléments que vous ne connaissiez pas ?

Recevez gratuitement mes 5 astuces naturelles pour améliorer votre bien-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *